65 ""
 

A la Une

"" L’INSA de Lyon et le Groupe Volvo renforcent leur partenariat pour trois ans. [...]

 

Formation

"" Parrainage des départements GMC et GMD par la Groupe SAFRAN. [...]

  Recherche
 

"" Visite du Président de l'Équateur à Provademse. [...]

"" CAPP'L : un outil adapté aux besoins de la Recherche. [...]

"" Gaston Berger vu par Marie-Pierre Escudié, doctorante. [...]

"" Paul Mougel, élève-ingénieur au département Télecoms, publie dans la revue Nature Scientific Reports ! [...]

 

Vie du campus

"" Hackathon : 4e place pour l'INSA de Lyon ! [...]

"" INSA Perch'Formance 5e édition. [...]

"" Appel à candidature et appel à projet : Élèves-ingénieurs de l'INSA de Lyon, ces concours sont faits pour vous ! [...]

"" Derniers résultats sportifs - novembre 2013 et zoom sur Fanny Gibert SHN-3GMD. [...]

 

"" Visite du Président de l'Équateur à Provademse

Le président de la République d'Équateur Rafael Correa Delgado, a été accueilli à l'INSA de Lyon le 8 novembre 2013. L'occasion lui a été donnée de découvrir le campus et de visiter la plate-forme Provademse.

Rafael Correa Delgado, président de la République de l'Equateur

 

Pour rappel : La plate-forme PROVADEMSE, initiée par les GIS EEDEMS et ENVIRHONALP, et labellisée par le pôle de compétitivité AXELERA, a pour objectif de mettre à disposition des industriels un centre de compétences et de ressources mutualisées dans les domaines stratégiques des ECOTECH/CLEANTECH, et plus particulièrement de la gestion durable des déchets, ressources en eau, matières premières et énergie dans les milieux fortement anthropisés (industriels et urbains).


"" CAPP'L : un outil adapté aux besoins de la Recherche

Il y a un an déjà était évoqué pour la première fois un Pôle Ingénierie de Projet à l’INSA de Lyon, associant les moyens de CAPP’Recherche et Insavalor. Une année de gestation a permis de mûrir l’outil, de renforcer puis articuler les compétences et les moyens afin de vous présenter aujourd’hui CAPP’L Ingénierie de Projets.

CAPP’L pour "Cellule d’Appui aux Projets Publics éLargie" et bien sûr en référence au recteur Capelle sans qui l’INSA ne serait pas l’INSA. CAPP’L est un dispositif dédié aux laboratoires de l’établissement et exclusivement tourné vers les besoins des enseignants-chercheurs et des chercheurs dans le financement de leur recherche. Depuis 15 ans en effet, les modes de financement de la recherche ont bien changé: fini la manne des récurrents financements du Ministère et bienvenue aux appels à projets. Chacun connaît alors la part prise par ces appels : des budgets à élaborer, des dates à respecter, des règles financières à connaître, des justificatifs à donner sur le moindre euro dépensé et sur la recherche effectuée… Ce n’est plus le métier de chercheur, mais celui de chercheur d’or ! Des expertises se sont développés pour aider les chercheurs dans le labyrinthe administratif qu’est devenu le financement de la recherche, et c’est ainsi qu’INSA et Insavalor ont chacun mis en place des services dédiés dotés de scientifiques, de juristes, de financiers…

Partant du constat que les compétences et les modes de gestion de l’INSA et d’Insavalor dans ce domaine étaient complémentaires, le savoir-faire était là mais encore fallait-il le valoriser, le renforcer et le faire savoir ! CAPP’L allie donc les ressources et compétences d’Insavalor et celles de CAPP’Recherche, du Pôle de Gestion et d’Animation des Contrats de Recherche de la DAF et de la DRH de l’INSA ; au total près d’une quinzaine de personnes, chacun expert en son domaine et au service des laboratoires, contribuent à la mise œuvre des projets de recherche.

Les domaines d’action visés par CAPP’L sont les financements publics tels que l’ANR, le FUI ou le PCRD de la Commission Européenne, principaux financeurs de la recherche à l’INSA, mais aussi l’ADEME ou la CDC pour les Investissements d’Avenir, et tout autre financeur potentiel. Ce sont principalement les règles du financeur qui orientent le mode de gestion financière par l’INSA ou Insavalor.

Les services associés vont de l’information à la recherche de financement, du dépôt du projet au décryptage des règles financières et légales jusqu’à la signature du contrat, puis son suivi au plus près, l’objectif étant de soulager autant que possible les chercheurs du côté administratif, toujours plus lourd, pour les rendre à leur métier et leur expertise. Des juristes experts en propriété intellectuelle accompagnent également la négociation des accords de consortium associés à ces projets afin de garantir les intérêts des chercheurs et ceux de l’établissement. Si vous choisissez de tenter l’aventure de la coordination de projets, en particulier européens, CAPP’L s’est doté de ressources complémentaires spécialisées qui vous accompagneront dans le dépôt de votre projet en contact avec vos partenaires et la Commission Européenne, puis dans l’assistance à coordination tout au long de sa vie.

L’actualité de la rentrée 2013 a été très riche : lancement de la nouvelle programmation ANR dès septembre, avec les premiers dépôts fin octobre. Puis, le 11 décembre, lancement officiel du tout nouveau programme de financement européen de la recherche : Horizon2020 qui a été spécifiquement présenté le 28 novembre dernier, avec le fonctionnement de CAPP’L.
Horizon2020 : les programmes de travail sont en main, la plupart des règles clarifiées, les premiers projets seront à déposer pour mars ou avril 2014. Si vous prévoyez de participer à un projet, prenez contact sans délai !
Notez enfin la date du 3 février 2014, CAPP’L organise une nouvelle journée d’information, sous forme d’InfoDay régional sur Horizon2020, dédié à la thématique NMP, et organisée avec le Point de Contact National NMP et des partenaires comme les pôles de compétitivité.

 


"" Gaston Berger vu par Marie-Pierre Escudié, doctorante

Marie Pierre EscudiéPouvez-vous revenir sur votre parcours qui vous a amené à l'INSA de Lyon ?
"Après un Deug de Droit obtenu à Toulouse, j'arrive à Lyon pour une licence de Sciences Politiques à l'Université Lyon 2. Je passe ensuite un Master d'Histoire de la Pensée Politique à l'ENS. Ma venue à l'INSA s'explique par mon implication dans le GREPH, un laboratoire de l'IEP rentré dans l'équipe d'accueil du LEPS à Lyon 1. C'est là que je rencontre les membres du laboratoire STOICA, laboratoire de sciences humaines pour l'ingénieur de l'INSA. Le débat sur un travail de thèse sur Gaston Berger naît. Jacques Michel et Michel Faucheux deviennent mes co-directeurs de thèse. Pour l'anecdote, ils m'ont proposé ce sujet le jour du décès de Maurice Béjart, le fils de Gaston Berger. C'était un signe."

Quels ont été vos axes de réflexion ?
"L'idée était de travailler sur cette figure emblématique qu'est Gaston Berger à la création de l'INSA de Lyon, sur son rapport au renouvèlement de la formation intellectuelle des élèves-ingénieurs pour proposer une vision de l'ingénieur nouvelle dans la société moderne de l'époque. Comme il le disait lui-même, la figure de l'ingénieur doit correspondre à "un philosophe en action". Il ne doit pas simplement être un technicien mais quelqu'un qui donne du sens à son action.
Je commence donc ma thèse en septembre 2008 pour la terminer le 6 décembre dernier, jour de ma soutenance. J'ai bénéficié pendant les trois premières années d'une bourse ministérielle, puis je suis devenue ATER à l'INSA les deux dernières années au centre des Humanités. J'ai vraiment articulé un travail de thèse et un volume d'enseignement important, l'occasion pour moi de mettre en pratique ce que je pouvais retenir de l'esprit de Gaston Berger à l'INSA."

Que vous a apporté ce travail de thèse ?
"La thèse est un travail intellectuel d'ampleur que je voulais mener, j'avais envie de poursuivre une réflexion approfondie sur un thème qui touche à la science politique. J'en retire un regard transversal. Le fait d'être à l'INSA m'a mis sur le chemin d'une aventure intellectuelle. Et elle n'est pas finie. Il faut garder comme source d'inspiration qu'il y a une épaisseur intellectuelle forte au fondement de l'INSA qui en fait son originalité."

  • En savoir plus : "Gaston Berger, les sciences humaines et les sciences de l'ingénieur. Un projet de réforme de la société.", thèse de Marie-Pierre Escudié consultable à la bibliothèque Marie Curie et bientôt sur internet.

  • Contact : Marie-Pierre Escudié - marie-pierre.escudie@insa-lyon.fr

 


"" Paul Mougel, élève-ingénieur au département Télecoms, publie dans la revue Nature Scientific Reports !

Scientific Reports

"The Anatomy of a Scientific Rumor", c'est le titre d'une publication parue dans le numéro d'octobre 2013 du Nature Scientific Reports.
Au coeur du sujet : l'analyse des mécanismes de diffusion d'une information sur les réseaux sociaux en prenant comme cas d'étude la découverte du Boson de Higgs et le réseau Twitter. A la signature de ce dossier, quatre noms dont celui de Paul Mougel, étudiant à l'INSA de Lyon dans le département Télécommunication en 4e année.
L'an dernier, pendant son stage 3TC, il travaille avec Mirco Musolesi, Senior Lecturer à l'Université de Birmingham. Une collaboration illustrée par cette publication.

 

 

 
"" "" ""